Fifa - 2001

Beate Brockmann

Beate Brockmann

FIFA-begeistert, Europa-Fan, neugierig und mit ausgeprägtem Kommunikationsbedürfnis in alle Himmels- und Fachrichtungen... ich glaube, so kann man mich ganz gut beschreiben. ;-)
In der FIFA bin ich gelandet, weil ich - wie so viele - "was deutsch-französisches" machen wollte. Bereut hab ich es noch nie, auch wenn gerade das erste Jahr in Lille ziemlich anstrengend war. Obwohl Politik damals eigentlich nicht mein Hauptinteresse war, hab ich mich in der FIFA gut aufgehoben gefühlt, und meiner Sprach- und Literaturleidenschaft mit dem Nebenfach Germanistik und diversen Sprachkursen in Polnisch und Türkisch gefrönt.
Der Übergang von der FIFA zum Beruf verlief für mich über die Stationen Kultur, Medien (Radio + TV), Marketing, Messen und Vertrieb - dabei bin ich jedoch meist dem "deutsch-französischen" Profil treugeblieben. Nach einer aufregenden Zeit im Europäischen Parlament hat es mich nun für eine Weile in die USA verschlagen... ich bin aber weiterhin eifrig am Netzwerken und Fäden spinnen ! :-)

Cyril Chadé

De Lyon c'est l'attrait pour une voie différente qui le fait se tourner vers science pipo, et le hasard du succes, le bonheur des rencontres qui l'agrége á notre fifa parfois malgré lui. Mais contre toute attente le greffon prend racine entre Lille et surtout Muenster, Enschede, et Bruxelles bien-sur, la politique deviendra plus qu'un dada.
Militant héréditaire, il fait de la mention « insolence » une energie pour le combat politique. Si toi aussi tu aimes l'alternative, dans les années á venir tu trouveras ta place á condition de ne pas craindre le clash!

Marion Collewet

Après un bac L, je suis tombée sur la FIFA en cherchant plutôt du côté des filières franco-allemandes que des sciences politiques. Ce que ce cursus m’a apporté de plus important : un espace pour découvrir et approfondir mes intérêts personnels, la capacité à s’adapter à des situations et des cultures diverses, la bougeotte.

A Münster, j’ai choisi la philosophie comme Nebenfach. J’y ai pris beaucoup de plaisir et d’intérêt. J’ai ensuite pu obtenir des équivalences pour m’inscrire en licence de philosophie à Nanterre. J’ai aussi commencé à apprendre le polonais. Ont suivi divers stages en Pologne et une passion pour ce pays et ses habitants.

J'ai aussi et surtout développé mon interêt pour les politiques sociales. Pour aiguiser mon profil après ce cursus interdisciplinaire, j’ai effectué un ‘MSc in Economic and Social Policy Analysis’ à York (U.K.). Après un stage à la Commission Européenne (DG Emploi et Affaires Sociales), je travaille maintenant dans un bureau d’études économiques et sociales rattaché à l’Université Erasmus à Rotterdam.

Claire Dréan

Annabelle Ducamp (Donette)

Bonjour à tous,

Difficile de résumer quatre années de filière franco-allemande (FIFA) …

La FIFA (rien à voir avec le football), ce sont deux conceptions et deux systèmes d’enseignement très différents, une énorme ouverture intellectuelle et culturelle, des amis des deux côtés du Rhin et à travers le monde entier…

Originaire d’Amiens, en terre picarde, où j’ai obtenu un bac littéraire, j’ai d’abord gagné Lille, à un jet (poussif) de bétaill… euh… TER, pour une année d’hypokhâgne au lycée Faidherbe. J’ai été admise en FIFA l’année suivante après avoir passé le concours. C’est non sans fierté que pendant un an, j’ai dignement représenté le 1 % d’étudiants picards sur les bancs de Sciences po Lille – amitiés sincères à Marie-Pierre qui a partagé cette lourde responsabilité avec moi.

Avec mes compagnons de FIFA, j’ai ensuite repris mes pérégrinations estudiantines toujours plus loin vers le Nord – un voyage à travers le plat pays jusqu’en Allemagne, à la lisière des Pays-Bas.

C’est ainsi que j’ai découvert les charmes pittoresques de la ville de Münster, bourgade paisible et hospitalière, où je me suis vite acclimatée, malgré la rigueur des hivers et la taille impressionnante des autochtones. Comment oublier ces pistes cyclables à perte de vue, ce cadre verdoyant et lacustre, les courses chez REWE, ces logements étudiants confortables et  le généreux programme d’activités sportives de l’université – l’improbable  « power fitness »… ?

Deux déménagements, un stage au Goethe Institut, quelques voyages en Hongrie, un grand oral et un mémoire de fin d’études – en allemand s’il vous plaît – plus tard, c’est le retour en France et la sédentarisation à Paris, où je mène tambour battant une vie active de responsable marketing et communication, toujours en lien étroit avec l’Allemagne.

Dans le prolongement de cette expérience, je décide en 2011 de me spécialiser en traduction avec la même intention de faciliter les échanges et la communication entre germanophones et francophones.

Aujourd’hui, j’ai toujours grand plaisir à revoir les anciens FIFA de la mythique et inénarrable promotion Boris Vian.

Julien Ernoult

Ali Fathollah-Nejadasl

C'est en Iran que notre cher Ali fait ses débuts, il débarque à l'âge de 6 ans en Allemagne et s'adapte à son nouveau mode de vie. Elève brillant dans sa section bilingue au lycée d'Essen, il impressionne tout le monde avec sa capacité à manier les langues : l'iranien, le français, l'anglais et l'allemand n'ont plus de secret pour lui. Enseignant dans ses heures perdues, il sait aussi profiter des plaisirs de la vie. Son âme cosmopolite et son coeur de flambeur l'ont souvent emmené à l'autre bout du monde, siroter du rhum sur les plages du Nicaragua ou arpenter les rues new-yorkaises :)... Pour les amatrices, peut-être vous laisserez vous séduire par le design de sa pilosité et surtout par son corps en mouvement... sur le dance-floor, mais vous devrez avant toute chose affronter son humour sarcastique.

Marie Garabédian

Ich bin Marie Garabédian, 25 Jahre alt, Französin, gerade dabei mein Studium (endlich) zu Ende zu bringen, bevor ich dann Richtung Film gehe, und schöne deutsch-französische Koproduktionen auf die Beine stelle. Weil ich ein Jahr lang an einem europäischen Programm für Filmproduktion zwischen Deutschland und Frankreich (schon wieder) teilgenommen hatte!

Julia Gieseler

Julia Gieseler

Clotilde Giner

Clotilde Giner

Ein kleiner Gummiball voller Energie, der ständig neue Ideen hat – das ist Clotilde aus der Bretagne (Rennes). Sie ist direkt nach dem „Abi-bac“ S in die Filiere gekommen. Kurssprecherin im ersten Jahr in Lille, engagiert bei Protestdemonstrationen, Studentenvertretung bei dem CA und Essorgien jeder Art... und trotzdem nicht genug ausgelastet, so dass sie noch Theater spielen musste.

Update 10/2007:
Kurz nach Anfang der Fifa habe ich ein großes Interesse für Migration und Integration von Migranten entwickelt, was sich seither (ich promoviere gerade in Großbritannien) durch vielfältige Praktika, Jobs, akademische Studien und ehrenamtliches Engagement ausgedrückt hat und mir persönlich, praktisch und akademisch sehr viel gebracht hat. Die Fifa, vor allem die Freiheit, die man bei der Auswahl von Seminaren und Aktivitäten außerhalb des Curriculums hat, hat dazu selbstverständlich riesig beigetragen. Wenn jemand ähnliche Interessen hat, kann er/sie gerne Kontakt aufnehmen!

Marie Görkem

Après avoir censuré ce que Clotilde et Jérémie (mes éternels camarades de la Friedenstrasse) avaient bien voulu dire sur moi (risques de troubles à l’ordre public...), je suis obligée d’écrire moi-même quelques lignes. Aux origines de mon intérêt pour la FIFA, il y a biensûr ma passion pour le football mais surtout l’envie de rompre avec un parcours scolaire très mouvementé (CP-Terminale dans le même établissement) et un bac S !
De part mes origines franco-turques, je ne pouvais être que républicaine et laique orthodoxe (tendance révolutionnaire). A Münster, je fais partie de la minorité non officielle des 100% urbains et Nicht-Fahrradfahrer !
A part cela, je tends lentement mais sûrement vers la perfection en matière de ponctualité et d’organisation !

Alice Jeru

Après 7 ans au Lycée Franco-Allemand de Buc, de nombreux voyages chez nos voisins, des amitiés nouées, quoi de plus naturel que la FIFA ? L'interdisciplinarité du cursus m'avait attirée et c'est elle qui m'a permis d'appréhender des problématiques transversales liées au développement durable. Comment faire pour que le développement soit respectueux de l'homme et de son environnement ? Comment promouvoir une solidarité transfrontalière et transgénérationnelle ? Un vaste programme ! Qui concerne tant les acteurs publics que privés. Après la FIFA, j'ai donc décidé de poursuivre mon cursus en école de commerce afin de comprendre le "grand monde capitaliste". Et qu'est-ce que j'y ai trouvé, parmi les cours de finance et de comptabilité ? Un petit groupe d'énergumènes futurs spécialistes de la responsabilité sociale des entreprises, de l'économie sociale et de l'entrepreneuriat social, que j'ai évidemment rejoint! Alors : agir pour améliorer nos conditions de vie, voire entreprendre, oui ! Reste à savoir comment...

Hanna Münstermann

Unsere Weltenbummlerin Hanna bereitete sich schon während ihrer Schulzeit intensiv auf unsere FIFA vor. Trotz längeren Sprachaufenthalten in England und Amerika entschied sie sich nach sechs Monaten Paris in der 11 für das Studium im schönen Frankreich. Idealistisch und tatkräftig zugleich wählte sie in Münster das Nebenfach Evangelische Theologie und leitet eine Jugendgruppe beim CVJM. Dieses Jahr wird sie schon den zweiten Sommer in Afrika Entwicklungshilfeprojekte unterstützen. Hanna ist darüber hinaus nicht nur als Mitbewohnerin wärmstens zu empfehlen. Ihre ruhige, ausgeglichene und lustige Art und ihr offenes Ohr machen sie einfach unverzichtbar.

Priscilla Proy

Unsere Priscilla (aus Rouen in der Normandie) fällt durch ihre Spontaneität und Frische auf. Bevor sie in unsere FIFA kam, bereitete sie sich seelisch und körperlich in der Préparation Sciences Po vor, was ihr sichtlich gut bekam. Das manchmal nicht komplett durchorganisierte Tagesprogramm Priscillas gelingt dennoch durch deren Optimismus und die Freude an der Musik (sie spielt Saxophon!). Ihr Nebenfach Soziologie lässt genügend Freiraum für persönliche Kontakte sowie Priscillas Lieblingszeitvertreib: Kino (egal ob auf deutsch oder auf französisch). Es ist schwierig vorauszusehen was Priscilla eines Tages machen wird, doch eines ist ganz sicher – sie wird ein interessantes Leben führen...

Helen Radeke

Nach 19 Jahren im beschaulichen norddeutschen Flachland zog es mich nach dem Abi in die große, weite Welt. Ein Studium in Frankreich kam da sehr gelegen. Allerdings hatte dies nicht mehr viel mit dem gemeinsam, was ich aus diversen Urlauben vom Nachbarland kannte. Stattdessen war harte Arbeit angesagt und das erste Jahr verlief vielmehr nach dem Motto "was uns nicht umbringt, macht uns stark". Da tat es gut, in Münster mehr eigene Schwerpunkte setzen zu können. Neben Sprachkentnnissen, einer gewissen Stressresistenz und dem Blick über den Tellerrand liefert das Studium wie nebenbei einen Lehrgang in interkultureller oder -universitärer Kompetenz und das, obwohl wir doch so verschieden gar nicht sind (oder doch?).

Enrico Reuter

Après avoir fait son parcours scolaire et son service civil à Dresde, notre « Ossi » préféré change de Bloc en entrant en première place dans notre filière. Malgré son petit accent de l’Est, « Enni » a bien réussi à se faire comprendre en Westphalie en devenant le premier tuteur de l’histoire de la FIFA. Déjà amoureux de la chanson française, il se découvre à Lille une passion pour la France. Cependant, de nombreux efforts restent à faire concernant le domaine culinaire : Prenez un cube de bouillon de poulet, versez de l’eau bouillante dessus et surtout n'oubliez pas de battre un œuf dedans… C'est prêt ! Vous verrez, cette potion magique vous donnera comme lui des excès colériques en attendant le bus. Plein de vie, d’humour et d’intelligence, Enrico, il faut le voir pour le croire.

Katharina Riedel

Nach einem einjährigen Frankreichaufenthalt während der elften Klasse und dem Baccalauréat am Französischen Gymnasium in Berlin studierte ich von 2001 bis 2005 im Rahmen der FIFA.
Entschieden hatte ich mich für den Studiengang, da mich zum einen das Deutsch-Französische, zum anderen die Vielfalt des Studienganges angezogen hatte.
Diese Vielfalt fand ich auch während des Studiums bereichernd. In Lille war uns zwar alles vorgegeben, wir erhielten aber dennoch Einblicke in Bereiche, welche in Deutschland nicht zum klassischen Politikwissenschaftsbereich gehören, wie Recht oder Wirtschaftstheorie. In Münster hingegen war es an jedem selbst, sich seine Vielfalt zu schaffen. Das Seminarangebot war recht groß und ich habe es sehr genossen, verschiedene Seminare zum Bereich Entwicklungszusammenarbeit zu belegen und so auch meinen ersten Afrikaaufenthalt zu organisieren.

Momentan bin ich dem deutsch-französischen Bereich treu. Ich arbeite als Lektorin der Robert-Bosch-Stiftung im Programm „DeutschMobil“ und versuche somit quasi spätere FIFA-Studenten zu finden ;-)

Marie-Anne Robberecht

Marie-Anne et non pas Marianne est notre belge : Elle n'aime pas particulièrement les moules frites mais a tout de même un petit poil dans la main ! Amie des radiateurs au fond de sa classe de prépa sciences-po (La Catho à Lille) et passionnée de littérature, la petite flamande rejoint la Fifa lilloise tout comme son frère 2 ans plus tôt à Bordeaux. Quadrilingue et humaine, Marie-Anne se fait pistonner (comme 99,99% des étudiants de Sciences-po) à Bruxelles pendant les Semesterferien pour un stage à SOS Faim où on la fait traduire, bosser, bosser, traduire et retraduire ! A Münster, elle découvre les joies de l’indépendance, et s'adapte au rythme effréné du système allemand (!). Violoniste talentueuse, cavalière chevronnée, vous la retrouverez très bien dans « les Flamandes » de Brel !

Ariane Roguez

Ariane Roguez

Le parcours d'Ariane est assez atypique : née à Colmar, elle a vécu trois ans dans cette belle ville de Bonn et un an sous les feux de la rampe à Berlin, capitale des capitales, ville où sa carrière d'artiste a réellement décolé. Mais Ariane est aussi une personne instruite, elle a bénéficié d'une formation « internationale » au gré de ses changements de pays, d'écoles et de systèmes scolaires. J'avoue ne pas avoir suivi tout le fil (d'Ariane - ahahah !)
Une règle d'or : Se faire absolument inviter à manger par cette douce et gentille jeune fille ! Elle culmine au-dessus de son art, sa cuisine est un réel envoûtement… Outre ses talents culinaires, Ariane cultive une beauté exceptionnelle ce qui lui a valu d'attirer dans ses filets un prince charmant bengali exilé au Canada.

Jérémie Toubkiss

Ou l’homme aux 1000 mystères... Comment ce petit bout d’homme réussit-il à avaler autant de nourriture en si peu de temps ? Comment a-t-il fait pour voyager autant – le Proche-Orient n'a plus aucun secret pour lui- dans sa si courte vie, d’autant plus courte que cette marmotte ne se lève en général qu’à deux heures de l’après-midi, quand ce n’est pas quatre heures ? Que fait-il enfin en FIFA lui qui, s’il s’écoutait, serait toujours en Histoire à la Sorbonne ou encore étudiant en protection du patrimoine à Vancouver, ou directeur bénévole d’école en Jordanie ou en Israël ou, ou… Heureusement pour nous, il est bel et bien là, l’autre français de la FIFA.

Elodie Vanackere

Elle, une de nos plus jeunes membres, a passé son Bac franco-allemand au Lycée de Buc (décidément encore une !!!) et a intégré la FIFA à 17 ans : chapeau Elo !
Elle, d’une grande résistance, est parvenue miraculeusement à échapper à la tuberculose euh ! mononucléose.
Elle, disponible, est toujours d’une grande aide pour tout problème et à tout moment.
Elle, notre douceur aux yeux bleus, a trouvé son bonheur de vie, ici, à Münster.

Kai Wagner

Hallo! Nach meinem Abitur und Zivildienst in Kaiserslautern wollte ich ein wenig über den Tellerrand der Pfalz hinausschauen. Mit Französisch als erster Fremdsprache und dem Besuch des bilingualen Zweiges meines Gymnasiums war ich sehr gut für das deutsche Bewerbungsverfahren sowie den Start in Frankreich gewappnet. Neben dem eigentlichen Fachunterricht schätze ich vor allem die Möglichkeit zwei sehr unterschiedliche Studiensysteme kennenzulernen, was den persönlichen Horizont unglaublich erweitert. In Münster habe ich das Nebenfach Soziologie gewählt, besuche jedoch auch einzelne Veranstaltungen anderer Studienfächer. Wie es nach der FIFA weitergehen wird kann ich nach knapp 2 Jahren noch nicht sagen, doch unterschiedliche Praktika in den nächsten Jahren werden mir bestimmt weiterhelfen...

Till van Treeck

Alles in allem bin ich froh, das Doppeldiplom gemacht zu haben. Besonders zu Anfang habe ich die interdisziplinäre Ausrichtung geschätzt. Dann habe ich mich – inspiriert von den Makroökonomie-Kursen in Lille – zunehmend auf Volkswirtschaftslehre konzentriert und nach dem Abschluss einen Master in „Economics“ in England (Leeds) gemacht. Jetzt promoviere ich am Institut für Makroökonomie und Konjunkturforschung (IMK) in Düsseldorf. Aus der Zeit in Lille sind viele schöne Erinnerungen und eine bleibende Begeisterung für Frankreich erhalten geblieben.

Zurück